Les Jardiniers Solidaires.

Publié le

A la demande du CODAC, l’article sur les jardiniers solidaires a été retiré de notre site.

En effet, dans le contexte politique actuel, les risques de retombés négatives à l’encontre de certaines personnes  qui apparaissaient dans l’article, existent.

Nous vous prions de bien vouloir nous en excuser.

Isabelle

6 réflexions au sujet de « Les Jardiniers Solidaires. »

  1. je ne puis lire l’article initial, mais je peine à comprendre comment il aurait pu nuire aux personnes citées. Elles mènent une démarche active et positive avec l’appui de notre association « les jardiniers solidaires ». Censurer cette démarche et cet article, me semble une erreur : au contraire, il faut parler de leur volonté de réussir et de leur implication.
    Amicalement

    1. bonjour, dans cet article Isabelle a écrit les confidences d’un jeune demandeur d’asile avec sa photo, juste le prénom changé et il ne pensait pas que cela allait être publié sur internet. Ce n’était pas qu’un article sur les jardins solidaires.

      1. Dans l’absolue nous avons proposer de refaire l’article et de rendre la personne anonyme en modifiant le portfolio. Mais,puisque le jeune homme de 25 ans qui n’est plus un enfant en avait donné l’accord, nous considérons qu’il a été manipulé par cette personne.

        Pour être plus claire, vous traitez un homme qui a été capable de traversé tant d’épreuve et qui a trouvé refuge chez vous comme un enfant incapable de prendre des décisions seul et de les assumer. Ceci est une insulte terrible à l’égard de ces hommes et de ces femmes que l’on nomme tristement migrants au détriment de ce qu’est leur condition humaine et leur demande réelle qu’est le fait d’être considéré comme les autres en arrivant sur le territoire français.

        De plus vous continuez à mentir, puisque si cet homme est bien un homme qui bénéficie de l’aide des jardiniers solidaires, il fait bien parti d’un témoignage à ce sujet. Un article d’ailleurs composé de 3 témoignages : celui du précurseurs de ce superbe projet, celui d’un colectif citoyen engagé dont nous étions fier de partager les engagements, et évidemment, comment passer à coté, celui d’une des personnes bénéficiaire de cette rganisation de la société civile face au mépris de l’état.

        Nous n’avons (enfin surtot Isabelle) fait que notre travail (le mien étant de mettre en page).

        Merci de respecter cela et de stopper vos manipulations. Vous comptez faire croire à qui que ce jeune homme ne savait pas qu’un journaliste aussi indépendant soit-il le prenait en photo et l’interviewait pour ensuite publier sur un support ou un autre ce moment ?

        Arrêter de prendre les gens pour des cons se sera un premier pas vers un meilleur lendemain coopératif entre ceux qui luttent pour les mêmes raisons et se doivent de rester soudés.

        Relisez les excuses d’Isabelle sur ce sujet avant de continuer à déballer votre ingratitude.

        Au revoir, bonne continuation

  2. Bonjour Michel. C’est avec un regret fondamentale sur ce que doit être dit, dénoncé et assumé que nous avons retiré cet article. Merci de voir avec la personne membre du CODAC qu a été irrespectueuse et menaçante vis à vis de notre équipe. Le jeune homme dont nous avons pourtant modifié l’identité était d’après cette personne en danger à cause de notre article. Merci de lui faire parvenir votre point de vue. Nous refusons de nous voir montrer du doigt et respectons ainsi malgré notre désaccord les règles idéologiques de la libertés de la presse et du droit à ne pas apparitre dans une publication. Bonne journée. Olivier C

      1. Nous avons retiré l’article, que cherchez vous à présent ? Est ce nous qui avons parlé de guerre ? Il semble que ces termes est été employé comme de la menace. Merci de respecter les faits, de ne pas modifier vos dire. Solidairement malgré vous. Olivier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *